Voici 10 signes que votre vagin est en mauvaise santé !

C’est très connu : les femmes contrairement aux hommes se doivent d’avoir une hygiène intime irréprochable afin d’éviter des problèmes de santé, pouvant des fois s’avérer être très graves. Un vagin en bonne santé est caractérisé par un taux équilibré d’acide et de bactéries qui aident à combattre les infections et à rétablir le bon pH de la flore vaginale. Celui-ci doit être à 4,5 et cette acidité permet de protéger la flore de toutes sortes de microbes ou d’infections.

Le vagin est connu pour sécréter un liquide appelé muqueuse vaginale en petite quantité, exactement comme pour la salive dans la bouche. Le but est de laver, nettoyer et combattre les mauvaises bactéries. Pour savoir si votre vagin est en bonne ou mauvaise santé, nous vous donnons quelques symptômes et signes précurseurs.

Les symptômes :

Des saignements anormaux (autres que les menstrues)
Odeurs déplaisantes
Sécrétions de liquide en grande quantité
Inflammation, couleur rouge, et muqueuse douloureuse
Sensation de brûlure et des démangeaisons dans le vagin et la vulve
Une sécheresse vaginale anormale
Présence de petites lésions
Saignement lors ou suite à un rapport sexuel
Pour redonner à votre vagin une santé de fer, il suffit de suivre et d’appliquer ces conseils à la lettre :

1 – Éviter la malbouffe, les fast-foods et tout ce qui dérègle l’équilibre de votre pH

Bannir totalement de vos habitudes alimentaires la malbouffe, les sucres, le gras, les sodas et les aliments transformés. Ces aliments sont ennemis de votre vagin et de votre santé en général car ils sont à l’origine du déséquilibre acido-basique du corps. A titre d’exemple, le sucre est un des aliments les plus acidifiants.

 

2 – Réhabituer votre corps à la bonne alimentation

Nous sommes ce que nous mangeons ! C’est connu. Votre santé intime dépend aussi de ce que vous absorbez. Habituez votre corps à ne recevoir que des aliments naturels. Les yaourts de préférence de chèvre et le jus de Cranberry sont des aliments qui traitent et favorisent le mieux le rétablissement et la bonne santé de votre vagin. Grâce à sa richesse en probiotiques, le yaourt veille à garder un bon pH et à lutter contre les infections à levures.    Quant à la cranberry, elle  équilibre le niveau du pH au niveau du vagin et soulage les douleurs des infections urinaires.

3 – Se protéger c’est aussi savoir choisir la bonne contraception

Veillez à bien vous protéger lors de vos rapports sexuels. Pour cela n’hésitez pas à utiliser un préservatif, c’est le moyen le plus sûr de se protéger contre les maladies sexuellement transmissibles comme le SIDA, la syphilis ou les champignons.

 

4 – Trop de propreté tue la propreté !

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, trop se laver serait très néfaste pour la santé de votre vagin. En effet, ceci affaiblit votre système immunitaire, dérègle le pH naturel de votre vagin, diminue son acidité et favorise ainsi l’installation et la prolifération des bactéries. Se laver deux fois par jour est largement suffisant.

5 – Attention au savon !

L’utilisation des savons est néfaste pour la santé du vagin. Certes, ces produits permettent d’éliminer les odeurs indésirables mais ils affectent la microflore vaginale la rendant plus sensible aux infections. Pour vos laver, utilisez de juste de l’eau car le vagin se nettoie tout seul.

6 – Les antibiotiques à bannir ! Et vite !

Si vous consommez des antibiotiques, arrêtez de le faire, cela diminue votre système immunitaire naturel. Si vous êtes dans l’obligation d’en consommer, accompagnez votre alimentation de ferments naturels, de yaourts et autres aliments contenants des bactéries bonnes pour le corps pour reconstituer votre flore vaginale et rééquilibrer son pH.

7 – Un petit saut chez le gynéco de temps en temps ne ferait pas de mal

Les femmes doivent impérativement se faire suivre par un spécialiste de façon régulière et assidue même si elles ne souffrent d’aucun problème génital. Même les jeunes filles doivent aller consulter. Voir un gynécologue permet de s’assurer du bon fonctionnement de votre système génital et de votre santé vaginale.

8 – Halte à la cigarette !

Nous ne le répéterons jamais assez, la cigarette tue mais avant elle endommage votre système génital. Diminuez la cigarette jusqu’à l’arrêter totalement. La nicotine et le goudron, en plus d’obstruer les pores du vagin,  ils provoquent la prolifération des bactéries.

9 – Traitez le plus vite possible

Si vous souffrez d’une infection ou d’une mycose vaginale, il faut consulter un gynécologue le plus rapidement possible. Plus tôt vous le faites, plus ite vous serez guérie.

10 – Bien choisir ses vêtements

Le vagin est une des parties les plus sensibles de votre corps. C’est pour cela qu’il est impératif de bien choisir ses vêtements, notamment sa lingerie. Préférez les sous-vêtements en tissus naturels comme le coton et la soie. Les matières synthétiques sont à éviter car elles sont à l’origine d’une forte transpiration et de macération, ce qui déséquilibre la flore vaginale et provoque des mycoses.

 

Évitez également les vêtements trop serrés, ils favorisent la prolifération des bactéries et des champignons qui sont la première cause des infections vaginales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *