Une épidémie de peste commence à menacer la France.

L’épidémie de peste qui touche Madagascar commence à inquiéter la France. En effet, l’épidémie qui a fait jusqu’ici 54 morts sur 500 cas recensés a même causé la fermeture d’écoles aux Seychelles.

Pour le moment, c’est dans la capitale Antananarivo que la maladie a frappé le plus avec 25 morts.

L’épidémie a été classé de grade 2 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ce qui signifie que l’épidémie pourrait se propager à l’échelle nationale.

Dans l’éventualité où l’épidémie atteindrait le grade 3, cela pourrait forcer la mise en quarantaine de l’île.

Disons-le, les mots de Charlotte Ndiaye, représentante de l’OMS à Madagascar, n’ont rien pour rassurer les pays voisins. Voici comment elle explique avec transparence la décision de l’OMS d’avoir classé l’épidémie au grade 2:

 « Ce qui voudrait dire que le risque de propagation de la peste pulmonaire au niveau national est très élevé. Au niveau régional, le risque est modéré et au niveau international, il est faible. »

Toutefois, l’OMS et les autorités de Madagascar veillent à maîtriser l’épidémie et d’ailleurs, l’OMS a fourni 1.2 millions de doses d’antibiotiques ainsi que des masques.

Il faut avoir que chaque année, la « saison » annuelle de la peste survient dans cette région du monde, or c’est la toute première fois que la maladie fait son chemin jusqu’à la capitale Antananarivo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *